Revue Patrimoine et architecture

148 pages

Graphisme et mise en page : Atelier Schnegg+, Thomas Rüesch, Michel Schnegg. 

Impression Atar Roto Presse

Edition-diffusion : Art Editions Suisse

 

Objet d’un regain d’intérêt à l’heure du dérèglement climatique et de la sensibilisation aux enjeux du développement durable, les toitures et les couvertures sont mises en vedette dans ce numéro spécial de la revue de l’Office du patrimoine et des sites. Il émane également de la conjonction de deux événements : la tenue de l’exposition Tous sous le même toit, de mars à octobre 2019, et la naissance d’un nouvel acteur de l’édition genevoise, Art Editions Suisse.

 

Une question plus actuelle qu’il n’y paraît

Accueillir des potagers suspendus, des espaces végétalisés ou des capteurs photovoltaïques, héberger des ruchers ou faire office d’espaces de détente : le toit, cinquième façade d’un bâtiment, trouve aujourd’hui de nouvelles fonctions. Mais développement durable et protection du patrimoine sont–ils compatibles ? Imagine-t-on le toit de la Cathédrale Saint-Pierre produire de l’électricité ? Quid des immeubles du XIXe siècle ? Où se trouve la limite et comment concilier les exigences ? Aujourd’hui, les règles fixées par les autorités se heurtent aux réalités du terrain. L’exposition Tous sous le même toit qui s’est tenue l’an dernier a permis de mettre en valeur un site patrimonial et naturel (l’usine de Vessy) tout en sensibilisant le public à des enjeux plus que jamais d’actualité.

 

Une revue riche de contenu et d’enseignements

L’Office du patrimoine et des sites et la Fondation Braillard Architectes ont uni leurs forces pour réaliser ce numéro spécial. Une quinzaine de spécialistes passionnés ont ainsi mis leur passion et leurs compétences au service de trois thématiques – l’histoire, la restauration et la vision contemporaine – et la multiplicité de leurs regards a permis de créer un numéro éclectique au contenu dense et riche d’enseignements.

 

Une histoire de passion

Du four à tuiles gallo-romain de Chancy au grand chantier de restauration du Grand Théâtre (2016-2019), en passant par les charpentes du patrimoine rural genevois aux XVIIIe-XIXe siècles, les dômes, flèches et clochetons genevois des XIXe et XXe siècles, et la charpente du Bâtiment des forces motrices (1892), le numéro est le fruit d’un important travail de collecte, d’interviews et de rédaction réalisé par l’historien Paul Marti sous la direction de Matthieu de la Corbière, historien de l’architecture. Il explore, interroge et invite à la réflexion dans un contexte où les citadins plébiscitent les toits, ces espaces discrets qui sont autant de signatures architecturales, comme nouveaux lieux d’expression d’une ville durable et de qualité.

 

Un numéro estampillé genevois

Outre la collaboration précitée pour le contenu, ce numéro spécial de Patrimoine et architecture doit la qualité de sa réalisation et de son graphisme à l’Atelier Schnegg+, associé à un label éditorial tout récemment créé : Art Éditions Suisse. Champion d’une haute exigence de qualité, ce nouvel acteur de l’édition romande s’appuie sur le savoir–faire d’intervenants en l’occurrence exclusivement genevois : les Editions Slatkine pour la diffusion-distribution, ATAR Roto presse SA pour l’impression et la reliure, et bien sûr l’Atelier Schnegg+ pour le graphisme, la mise en page et la version digitale. Tous sont réputés pour respecter une éthique de travail, notamment l’équité salariale et la formation d’apprentis.